Trois hommes dans un salon. Jacques Brel, Léo Ferré, Georges Brassens en 1969 à Paris

Le 6 janvier 1969 à Paris, a lieu une rencontre à entre les trois artistes les plus célèbres et les plus influents du moment : Jacques Brel, Léo Ferré et Georges Brassens.
La rencontre sera organisée par François-René Cristiani et photographiée par Jean-Pierre Leloir pour être publiée dans le mensuel Rock & Folk de février 1969.

Un petit appartement de la rive gauche, au premier étage d’un immeuble de la rue Saint-Placide, sur la table il y a des boissons et du tabac,  le décor est planté :  Bière pour tous et des Gitanes pour Brel, des Celtiques pour Ferré, du tabac bleu pour Brassens…autres temps, autres mœurs… Pour la technique, bouquet de micros, le magnétophone Uher du journaliste posé sur une table basse et un autre magnéto avec un technicien, dans la pièce à côté pour recueillir la discussion qui sera diffusée sur RTL quelques jours plus tard.

Pendant deux heures non-stop il sera question du monde de la chanson bien sûr, mais aussi de la vie, de l’amour et de la mort, de l’argent, de la liberté, de la solitude et puis des femmes…

De  nombreuses photos seront prises par Jean-Pierre Leloir. Voici celle qui fut éditée en poster par les éditions  Art et scène et vendue à des milliers d’exemplaires. Elle deviendra une affiche iconique et totalement incontournable de l’art poster.

Jean-Pierre Leloir fut  l’un des fondateurs de Rock & Folk. Né le 27 Juin, 1931 à Paris, il s’éteint le 2 Décembre 201 des suites d’une longue maladie. François-René Cristiani venait de temps à autre se faire de l’argent de poche chez lui, en classant et archivant des photos de chanteurs.  Le 6 janvier 1969, ils seront tous les deux pour immortaliser cejte rencontre inoubliable. « Pour les photos, il n’y a eu aucune espèce de préalable, dit Leloir: Brel et Brassens me connaissaient bien, Léo un peu moins, c’est vrai, mais les rapports que j’entretenais, depuis longtemps déjà, avec les deux premiers ont fait que j’ai pu travailler dans une confiance totale ».

Après avoir été journaliste dans la presse musicale, François-René Cristiani s’est tourné vers l’information générale. Il a notamment travaillé au Nouvel Observateur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s