L’homme et l’enfant. Back to the eighties…

Parmi les images éditées et vendues par Athena, certaines sont devenues absolument cultes, comme L’homme et l’enfant : Un bellâtre musclé, bronzé aux UV, un bébé, une dose de noir et blanc et on a tous les codes de la photo facile pour chambre de midinette. Pas grand risque de se rater commercialement.  Cette photographie fut prise par Spencer Rowel et fut un succès d’édition comme il en existe très peu.

Image

Le résultat des ventes fut au-delà de l’imaginable : Le poster sera publié en 1987, Athena en écoulera  cinq millions ! Cela représente cinq fois plus que le Baiser de l’hôtel de ville mais un peu moins que l’iconique Farrah Fawcett en maillot rouge, vendue à  douze millions d’exemplaires. http://wp.me/p24fqQ-24

Cette image est une telle légende, principalement dans les pays anglo-saxons qu’elle fera même l’objet d’un documentaire à la télévison britannique en 2004. Le bébé fut identifié comme chypriote grec, Stelios Havatzias, vivant à Limassol, à Chypre et était devenu entre-temps avocat.  Il y avait quatre bébés le jour de la séance, Stelios fut choisi simplement parcequ’il était le seul à ne pas pleurer !

L’homme de la photo, Adam Perry, mannequin à l’époque,  tira un certain avantage de sa célébrité  puisqu’il put s’enorgueillir d’avoir couché avec plus trois mille femmes. C’est d’ailleurs son seul avantage car il  fut payé et pour tout 150 livres. Mieux  cependant que le bébé, qui lui ne reçut que  32 livres. Adam Perry est aujourd’hui charpentier…

En 2007 le Daily mail eut l’idée de réunir à nouveau les protagonistes de la photo :Image

(Ils avaient un peu changé depuis…)

Quant au photographe, Spencer Rowell, lui avait eu la bonne idée de négocier non pas un tarif fixe mais des droits d’auteurs.  Le montant de ses revenus tirés du poster atteignirent la somme astronomique d’un million de livres, joyeusement dilapidés au fil du temps,  principalement en cocaïne… Il s’amusa à décliner la photo sur tout un tas d’objets, mugs, coussins, abusant un peu de  ses droits d’auteurs. Il tient aujourd’hui une galerie photo dans le sud de l’Angleterre.

La photo originale fut vendue aux enchères par Bonhams pour la somme de 2400 livres en 2007, loin des 184 960 euros atteints par la photo originale du Baiser de l’Hôtel de Ville en 2005.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s