Elliott Erwitt

Elliott Erwitt possède toutes les qualités d’un photographe : Une maîtrise de l’incongru, un sens de l’humour mordant et, comme Cartier-Bresson, ce sens absolu du moment où il faut saisir l’instant. On ajoutera aussi l’amour des chiens…Son talent et sa sensibilité le place au premier rang des photographes du XX° siècle.

Né à Paris le 26 Juillet 1928, de parents russes qui fuyaient la révolution, Elio Romano Ervitz passa les dix premières années de sa vie en Italie. A la fin  des années trente, se sentant menacée par la montée au pouvoir de Mussolini, la famille s’installa à Paris en 1938, puis à New York l’année suivante. Leur périple les mena de plus en plus vers l’Ouest et le petit Elliott se retrouva installé avec son père à Los Angeles.

En 1945, la guerre finie, Erwitt s’inscrivit à des cours de photographie au Los Angeles City College. Puis il parti pour New York où, dès 1948, il prit des cours de cinéma à la New School for Social Research. En 1950 il rencontra Edward Steichen qui lui présenta le monde de la publicité et fit la connaissance de Robert Capa qui avait fondé, avec entre autres Henri Cartier-Bresson, l’agence de photos Magnum en 1947. Capa fut impressionné par son travail publié dans les magazines et invita Erwitt à le rejoindre chez Magnum.

Membre de l’agence depuis 1953, Erwitt exerça les fonctions de président en 1966.

Erwitt continua le journalisme, la mode et la publicité pour des magazines (Collier, Look, LIFE, Hilidy) et pour de grandes compagnies telles qu’Air France, BOAC, Chase Manhattan Bank, Revlon, Benson & Hedges… etc. En 1955, consécration, Steichen présenta quatre photos d’Erwitt dans sa célèbre exposition Family of Man au MoMA.

Erwitt s’intéressa également au cinéma et réalisa plusieurs films documentaires. Parmi ses ouvrages les plus connus on peut citer Observations on American Architecture  (New York, Viking Press, 1972), qui est le fruit de son voyage à travers les Etats-Unis en 1970, et un splendide recueil de photos de chiens Son of Bitch (New York, Grossman, 1974). Bien d’autres de ses photographies furent publiées et de grandes rétrospectives de son œuvre furent organisées en Amérique comme en Europe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s